AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 HONEYPOT (JEAMELDA)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage


avatar

Jean-Baptiste Liesse

▸ MESSAGES : 21
▸ HERE SINCE : 16/04/2017

MessageSujet: Re: HONEYPOT (JEAMELDA)   Mar 18 Avr - 20:38

- il est intriguant de voir que vous vous intéressez à plus qu'une forme d'arts. et pourtant, vous apportez votre propre contribution dans cette sphère artistique qui est la mode. je ne peux que vous complimenter pour vos goûts raffinés.

l'âge n'est qu'un moyen pour donner l'impression à l'homme qu'il peut avoir une emprise sur le temps. il y a des choses dans ce monde que l'on peut posséder. que l'on peut capturer entre notre paume, et le temps en fait partie. derrière les traits de jeunesse d'imelda, on peut y voir une vieille femme contemplant les fissures de sa vie.

- parlez-vous de vos grands opéras italiens ? car je ne pourrais refuser cette échange. une sortie au musée pour une sortie à l'opéra, je crois cela équitable.

je la suis jusqu'à la cuisine où je lui tends ma coupe en signe de réponse. la vie peut offrir des tournures surprenantes, me retrouver dans l'appartement de mademoiselle bellini est une chose à laquelle je ne m'attendais pas.

- pardonnez-moi ma rudesse, mais aviez-vous en tête de me garder jusqu'à l'aurore ?
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Imelda Bellini

▸ MESSAGES : 22
▸ HERE SINCE : 16/04/2017

MessageSujet: Re: HONEYPOT (JEAMELDA)   Mar 18 Avr - 20:50

- vos mots me vont droit au coeur, jean-baptiste. c'est agréable de voir que ce que l'on fait n'est pas invisible. que des gens s'en inspirent. mais je ne me considère pas réellement comme une artiste. je crois plutôt que j'offre une plateforme aux artistes.

ma tâche n'est après tout que de livrer un magazine mensuel à la hauteur des attentes du public. le domaine dans lequel je suis est, certes, artistique, mais je n'offre rien de grandiose dans l'art. il parait que j'ai le syndrome de l'imposteur.

- en effet, je fais allusion aux opéras italiens. vous serez avertis de la prochaine, alors. vous m'accompagnerez.

je prend la coupe de jean-baptiste pour y remettre du vin et je lui tend. et la question posée me dessine un sourire.

- j'avais effectivement en tête de vous garder pour la nuit. en avez-vous envie ?

je dépose mes lèvres rouges contre mon verre et je bois ma gorgée en nouant mon regard au sien. ma
franchise en déstabilise plus d'un.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Jean-Baptiste Liesse

▸ MESSAGES : 21
▸ HERE SINCE : 16/04/2017

MessageSujet: Re: HONEYPOT (JEAMELDA)   Mar 18 Avr - 22:40

- vous en n'êtes pas moins un pilier imelda. sans vous, cette plateforme n'existerait pas et plusieurs artistes n'auraient pas cette chance d'exposer leur talent ainsi que leur vision.

un hochement de tête suffit à accepter son offre pour le théâtre. je crois que l'intelligence ne me manque pas pour savoir que je ne dois pas tenir tête à une femme comme imelda. même si ce ne sont que des rumeurs, les italiennes sont reconnues pour avoir cette force de caractère qui peut ébranler le moindre mortel. et ma folie n'est pas assez grande pour tenter de lui répondre.

- ne serait-il pas plus judicieux pour vous, mademoiselle bellini, de vous acoquiner à un homme qui ne fait pas le double de votre âge ?

les vagues de sang dans la coupe s'entrechoquent alors que mes lèvres trempent dans ce liquide des dieux. un corps si jeune m'est offert, en me demandant si je dois décliner cette invitation.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Imelda Bellini

▸ MESSAGES : 22
▸ HERE SINCE : 16/04/2017

MessageSujet: Re: HONEYPOT (JEAMELDA)   Mar 18 Avr - 23:16

j'efface ce qu'il vient de dire du revert de la main et je me concentre sur mon vin. il y a des choses dont je me sens moins confiante, dont me qualifier d'artiste. ses compliments me vont droit au coeur. j'accorde une grande importance à ses mots.

- je ne crois pas, non. je vous trouve de mon goût et j'aimerais bien passer du temps avec vous.

je dépose mon verre sur le comptoir et je m'approche de jean-baptiste. ma main se pose sur son torse et j'effleure les boutons de sa chemise.

- alors je vous redemande... en avez-vous envie ?
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Jean-Baptiste Liesse

▸ MESSAGES : 21
▸ HERE SINCE : 16/04/2017

MessageSujet: Re: HONEYPOT (JEAMELDA)   Mar 18 Avr - 23:39

- croyez-vous que je me trouverais dans cette même pièce avec vous, s'il ne m'était d'aucune envie de passer la nuit dans vos draps ?

sa main en cavale se retrouve prisonnière de la mienne. sans interdiction ou sans dispute quelconque.  mademoiselle bellini ne se laisse d'aucune sorte impressionner par les hommes, elle n'abaisse jamais le regard et hausse la voix lorsque qu'elle n'est pas entendue comme elle le voudrait.

- je ne couche pas imelda.

mes lèvres se couchent presque contre son oreille ;

- je fais l'amour.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Imelda Bellini

▸ MESSAGES : 22
▸ HERE SINCE : 16/04/2017

MessageSujet: Re: HONEYPOT (JEAMELDA)   Mar 18 Avr - 23:56

- certains hommes sont trop naïfs pour comprendre un message lorsque je demande s'ils veulent passer la soirée avec moi.

je ne dirais pas que je couche avec beaucoup d'hommes différents toutes les semaines, mais je ne cache pas au niveau de ma sexualité. jean-baptiste le sait, il a dû remarquer. sa main capture la mienne et mon sourire s'agrandit. son souffle chaud se heurte à mon oreille. tous mes sens sont en alerte et j'approche mon autre main de son torse et je détache les deux premiers boutons de sa chemise.

- alors faites moi l'amour...

je tourne la tête vers la sienne et je vais chercher ses lèvres, capturant tout le désir que j'ai pour lui dans ce baiser.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Jean-Baptiste Liesse

▸ MESSAGES : 21
▸ HERE SINCE : 16/04/2017

MessageSujet: Re: HONEYPOT (JEAMELDA)   Mer 19 Avr - 0:29

- ma douce france ...

la senteur de ces autres hommes se collent à sa peau, comme de souvenirs qui ne laisseront jamais la mémoire. je peux, par leur odeur, mettre un visage sur ceux qui ont traversés mes portes, la main de mademoiselle bellini dans la leur. la couleur de leurs cheveux, le goût de leurs lèvres, la poigne de leurs mains contre sa taille. elle laissera sa trace sur mon corps, une trace que je ne pourrais effacer.

- il faut que vous sachiez que je n'ai pas partagé le lit d'une femme depuis de nombreuses années.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Imelda Bellini

▸ MESSAGES : 22
▸ HERE SINCE : 16/04/2017

MessageSujet: Re: HONEYPOT (JEAMELDA)   Mer 19 Avr - 0:45

- oui, votre douce france...

le baiser se romp et mes mains se posent sur ses joues. mes ongles en amande vont caresser les rides au coin de ses yeux. je les fais glisser sur ses lèvres. il m'informe qu'il n'a pas fait l'amour depuis quelques années, mais ça m'importe peu.

- je ne crois pas que ça ai affecté vos talents au lit.

je continue de déboutonner sa chemise sans presser les choses. je peux voir les poils de son torse et je mord délicatement ma lèvre.

- vous êtes un très bel homme.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Jean-Baptiste Liesse

▸ MESSAGES : 21
▸ HERE SINCE : 16/04/2017

MessageSujet: Re: HONEYPOT (JEAMELDA)   Jeu 20 Avr - 16:49

au travers de la douceur de ces gestes, on peut y voir une curiosité pour la vieillesse de mes yeux. à la recherche de souvenirs qui ne nourrient pas ses pensées.

- vous en jugerez par vous-même.

l'amour est un art qui se perd au travers des gestes et des habitudes. il est de même pour l'art de plaire et celle de complimenter. ma peau se découvre sous les jeunes doigts fins d'imelda. sa jeunesse ne cache pas son expérience, à faire battre le coeur des hommes. ma chemise glisse et tombe au sol, et des yeux me scruttent. c'est à croire qu'elle peut y voir des détails que je ne vois plus.

- je vous remercie mademoiselle.

de baisers, je couvre ses lèvres. y sentant la chaleur de son être, frôlant sa langue qui se tortille de désire. j'attrape son cou, le parsement de caresses, de tendresse. elle peut entendre mon corps la réclamer.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Imelda Bellini

▸ MESSAGES : 22
▸ HERE SINCE : 16/04/2017

MessageSujet: Re: HONEYPOT (JEAMELDA)   Ven 21 Avr - 3:33

son visage est une oeuvre d'art qui subit les ravages du temps. comme la peinture des toiles trop vieilles qui s'écaille, les rides qui trônent sur sa peau racontent une histoire. elles racontent toute la vie de jean-baptiste. mes yeux suivent son torse qui monte et descend sous l'éveil de la passion. mes mains délicates découvrent les veines de ses bras, qui ressemblent aux plus beaux fleuves du monde. son souffle chaud heurte la peau de mon cou, puis ses lèvres retrouvent les miennes. nos langues s'épousent, dansent ensemble. sa grande main contre mon cou doit lui offrir une idée de mon envie; on peut sentir mon coeur battre jusqu'à où ses doigts sont. je finis par rompre le baiser avec regret.

- venez.

j'emprisonne sa main dans la mienne et je le traîne jusqu'à la chambre. les volets sont ouverts, le vent frais fait danser les rideaux. on entend la ville vivre alors que nous mettons notre vie sur pause le temps d'un corps à corps amoureux. jean-baptiste m'observe et j'enlève ce chandail blanc pour le laisser tomber au sol.

- on sera mieux ici.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Jean-Baptiste Liesse

▸ MESSAGES : 21
▸ HERE SINCE : 16/04/2017

MessageSujet: Re: HONEYPOT (JEAMELDA)   Sam 22 Avr - 1:01

l'attachement est un sentiment qui ne sait pas mourir et qui ne peut s'éteindre. même dans la plus grande noirceur de ce monde, il existera tout comme l'amour. l'homme le plus solitaire se doit de chercher le moindre sourire ou seulement croiser le regard d'un autre homme pour savoir qu'il n'est pas abandonné. c'est apaisant pour l'âme de savoir que l'on existe autre que dans notre tête. c'est en cette soirée que j'existe pour imelda. son corps saura me hanter jusqu'à la plus profonde de mes nuits. car l'homme ne peut exister sans la femme, car l'homme, peu importe ce qu'il dira, ne pourra pas vivre sans la femme.

- imelda, vous êtes ... d'une magnificence.

il est d'une facilité de sourire lorsqu'on se retrouve devant un corps qui exprime autant de beauté au travers d'un simple geste comme une caresse ou d'un regard qui effleure le mien. je m'invite pour frôler sa main, y glisser mes doigts jusqu'à son épaule, vaguer mes mouvements entre sa poitrine et son ventre. nos lèvres s'entrecroisent dans des baisers enflammés par la passion.

- votre peau sous mes mains est si claire.

comment pourrais-je ne pas l'effleurer entièrement ? goûter à petits coups de langue sa peau ? laisser y mourir mon souffle pour provoquer des mers déferlantes de frissons ?
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Imelda Bellini

▸ MESSAGES : 22
▸ HERE SINCE : 16/04/2017

MessageSujet: Re: HONEYPOT (JEAMELDA)   Sam 22 Avr - 3:06

dans la vie, il faut aimer les corps avec lesquels on partage des moments de tendresse. on ne peut faire l'amour si on n'apprécie pas la beauté de ceux qui s'offrent à nous. je crois être une bonne amante: j'ai toujours apprécié chaque parcelle de l'être qui s'est offert à moi. je ne pourrais pas affirmer que c'était le cas pour chacun de mes amants passés, mais lorsque je m'en rendais compte, ils ne restaient pas longtemps dans ma vie. le regard de jean-baptiste sur moi est le même que lorsqu'il observe une oeuvre d'art. il analyse chaque petite détail et semble s'en émerveiller. c'est rassurant et surtout, tellement plaisant. de pouvoir réapprendre à aimer son corps grâce au regard de celui qui l'aime.

- merci, jean-baptiste...

ces mots chuchotés sous l'envie qui monte. que dire d'autre ? rien, vraiment. ce merci est senti. il est sincère. je n'ai jamais douté de mon physique. je sais que je suis une belle femme, alors que peut-on dire à la suite d'un tel compliment ? à quoi bon se rabaisser lorsqu'on vous fait sentir belle ? et ses grandes mains qui vénèrent chaque centimètre de ma peau ne font qu'augmenter les frissons parcourant mon être tout entier.

- vous avez une peau que le soleil peut embrasser sans avoir peur de la brûler, c'est pour ça.

le sourire sincère sur mes lèvres ne peut disparaître. je crois que tout l'univers aime jean-baptiste. pour cette nuit, moi aussi je vais l'aimer. l'aimer comme mes lèvres aiment le haut de son menton, puis le dessous, puis sa gorge et sa pomme d'adam, puis le bas de son cou. mes baisers me brûlent la bouche et brûlent sa peau alors que mes mains détachent mon pantalon pour pouvoir le faire glisser contre mes jambes. j'enlève mes chaussures avec mes pieds, comme si j'avais fait ces gestes un milliard de fois. me dévêtir devant lui me rend fébrile. que va-t-il aimer encore de ma personne ?
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Jean-Baptiste Liesse

▸ MESSAGES : 21
▸ HERE SINCE : 16/04/2017

MessageSujet: Re: HONEYPOT (JEAMELDA)   Dim 23 Avr - 0:12

la folie de l'observation peut parfois amener à connaître une personne sans échanger le moindre mot avec celle-ci. porter attention aux détails qui n'existent presque plus ou pas. le corps est un poème qui parle haut et fort, et qui parfois, ne fait qu'à sa tête. il serait intriguant pour moi de ne pas connaître les dessous de mademoiselle bellini, sachant qu'elle ne va qu'à un seul et unique endroit. alors qu'il y a un mois, on pouvait apercevoir la dentelle qui perçait sa peau, sous les doigts de son jeune amant alors qu'ils traversaient tous les deux les portes de cet immeuble. aujourd'hui, je pourrais glisser mes doigts pour y dessiner les détails de dentelle, caresser le travail de mains passionnées. toucher les idées d'une autre personne, toucher ses pensées.

- nous brûlerons ensemble.

d'une main contre son fessier, je la soulève d'une fièvre de sensualité. ses jambes agrippent mes hanches, me laissant vue sur sa poitrine où je ne révèle qu'un seul sein. mon corps s'embrase sous ce dévoilement d'un sein si blanc et d'un aréole rosée si minuscule. un coup de langue pour enfin le titiller. tout ce jeune corps qui s'abandonnera à moi pour une nuit, qui se laissera toucher par mes mains d'une vieillesse presque déroutante aux yeux de notre société actuelle. pervers que les gens s'amuseront à siffler entre leurs lèvres, mais pour ce soir, je ne suis qu'un amant de plus pour imelda.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Imelda Bellini

▸ MESSAGES : 22
▸ HERE SINCE : 16/04/2017

MessageSujet: Re: HONEYPOT (JEAMELDA)   Dim 23 Avr - 2:49

cette nuit, nous deviendrons nous aussi une oeuvre d'art. ou plutôt, nous la créerons. elle sera belle; passionnée, amoureuse, fiévreuse, brûlante. nous créerons un tableau pour nos yeux seulement, une symphonie qui ne parviendra qu'à nos oreilles, un film que l'on pourra faire défiler dans nos pensées lorsque nous nous recroiserons, plus tard. nous sommes des artistes qui se mettent à nue.

- j'espère bien.

j'aime l'entendre parler sa langue maternelle. j'aime la façon dont sa bouche me livre ces mots. il alimente le feu dans mon ventre qu'il peut certainement sentir lorsque mes jambes agrippent ses hanches. ventre chaud, peau froide, frissonnante de désir. c'est sa langue qui m'arrache un soupir de satisfaction lorsqu'elle s'aventure sur mon mamelon découvert. instinctivement, une de mes mains monte le long de sa nuque pour atterrir dans ses cheveux poivrés et je les emprisonne avec délicatesse entre mes fins doigts. je ferme les yeux, laissant toutes ces sensations de plaisir m'envahir. mon autre main dessine une de ses épaules. son corps est vieilli par le temps, mais il semble en prendre soin, comme un sculpteur sculptant son matériau de prédilection.

- jean...

la france qui tinte ma façon de dire son prénom, de lui livrer vers la fin de son cou, près de son oreille.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Jean-Baptiste Liesse

▸ MESSAGES : 21
▸ HERE SINCE : 16/04/2017

MessageSujet: Re: HONEYPOT (JEAMELDA)   Mer 26 Avr - 0:09

je ne peux dire d'où provient l'intérêt de mademoiselle bellini à mon égard. je ne croyais pouvoir vivre que dans le secret de ces désirs. ne pouvant deviner ce qui se cachait derrière ces regards, ou derrière certaines politesses. peut-être était-ce moi qui faisait de ces fantasmes, une envie ? de désirer le corps d'une femme se trouvant beaucoup plus jeune en âge que moi ? de vouloir tant goûter à la jeunesse, que je désirais m'éprendre d'elle. son corps se posant contre ses draps provenant de l'égypte. au travers de la vie d'imelda, j'ai pu voir le monde d'une manière. une manière dont les gens ne prennent pas conscience. ils croient ne voir que leur rome, leurs pieds, alors qu'ils sont la terre entière au tour d'eux. la délicatesse même se retrouve entre mes doigts, ils touchent sa cuisse jusqu'à lui ouvrir.

- ai-je toujours votre permission, imelda ?
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: HONEYPOT (JEAMELDA)   

Revenir en haut Aller en bas
 

HONEYPOT (JEAMELDA)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LOST IN THE LIGHT :: rome-